Partenaire de vos Passions
28 Sep

Il existe des solutions pour accroître ses chances d’acheter un bien immobilier à Pontoise !

S’il est actuellement plus compliqué d’emprunter qu’en 2019, comme en témoigne l’évolution de la part des dossiers refusés, il existe des solutions pour accroître ses chances d’obtenir un crédit et d’acheter un bien immobilier à Pontoise. Quelles sont-elles ?

Souscrire un crédit aux mensualités progressives
Cela permet de démarrer le remboursement avec un endettement plus faible qu’avec un crédit amortissable classique. Les mensualités, moins élevées en début de crédit, augmentent de 1 % par an. « Ce type de crédit prévoyant un démarrage en douceur des remboursements permet d’avoir un endettement plus faible sur les premières années du crédit. En outre, il présente peu de risque dans la mesure où les mensualités augmentent de 1 % par an comme pourrait le faire un loyer, et que ces prêts destinés plutôt aux emprunteurs dont les revenus vont potentiellement évoluer à la hausse, avec un endettement qui n’a pas vocation a augmenté », analyse Sandrine Allonier, porte-parole et responsable des études chez Vousfinancer.

Par exemple, un couple avec 3 000 €/mois qui voudrait emprunter 250 000 € sur 25 ans : avec un prêt amortissable classique à 1,75 %, la mensualité sera de 1029,5 €, soit un taux d’endettement de 34 % alors que dans le cadre d’un crédit évolutif, au même taux de 1,75 %, la 1re échéance sera de 919,5 €, soit 110 € de moins, permettant d’abaisser le taux d’endettement de 30,6 % (la dernière échéance sera de 1167,5 € et l’impact sur le coût total du crédit de 3000 € de plus qu’en crédit classique)

Faire appel si possible à l’aide familiale
Cela permet d’augmenter ou de compléter son apport personnel et de diminuer ainsi le montant emprunté et l’endettement. « De plus en de plus nos clients ont recours à l’aide familiale pour compléter leur apport… Notamment ceux qui veulent acheter dans les grandes villes et ont besoin d’un apport suffisant pour compléter leur crédit et acheter la surface nécessaire pour y vivre sans faire exploser leur taux d’endettement. Parfois 10 000 € suffisent à faire la différence sur un dossier et faire repasser l’endettement sous la barre des 33 %. Ça vaut le coup de demander !», complète Sandrine Allonier.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée