Partenaire de vos Passions
27 Nov

Acheter un bien immobilier à Chaumont-en-Vexin fin 2019 n’est pas aisé !

Vous cherchez à acheter un bien immobilier à Chaumont-en-Vexin ? Nous préférons vous le dire : ce n’est pas la meilleure période ! En effet, acheter en cette fin d’année 2019 n’est pas aisé ! La raison ? Le nombre élevé de candidats sur le marché. Sans compter que, logiquement, les prix progressent du fait de cette situation (le nombre de candidats est en augmentation constante et celui de vendeurs est, lui, stable). En effet, il y aurait 20 à 25% plus d’acheteurs que de vendeurs à Rennes, Lyon, Montpelier et Nantes, 30% de plus à Strasbourg et Toulouse et même 40% de plus à Lille.

Pour ne rien arranger, en novembre, on a assisté aux premières légères hausses de taux de l’année, même si certaines banques continuent à les baisser en fonction de leur appétence à prêter… D’ailleurs, Vousfinancer note en cette fin d’année un durcissement global des critères d’octroi de prêts, plus sensible qu’en 2018, comme en témoignent les résultats d’un sondage interne réalisé fin octobre auprès de ses 200 agences de courtages en crédit. Reste à savoir si cette évolution est propre à la fin de l’année ou si elle se poursuivra en 2019… Et si certaines banques remontent légèrement leurs taux, ils restent globalement très bas, ce qui conduit les banques à être plus attentives à la rentabilité des crédits qu’elles accordent, au détriment de certains profils d’emprunteurs…

« En cette fin d’année, si les banques accordent toujours des taux record aux profils qu’elles souhaitent capter, comme elles ont dépassé leurs objectifs de production de crédits, certaines sont plus restrictives pour les profils considérés comme moins rentables pour elles à ce niveau de taux…, explique Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer. On observe ainsi les premières remontées de taux… Finalement, en cette fin d’année, les écarts de taux et d’accès au crédit se creusent selon les profils. Pour certains, nous avons des difficultés à obtenir un accord de financement par manque d’apport notamment, et pour d’autres nous parvenons à négocier encore des taux record grâce à un bon niveau d’épargne et de revenus.»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée