Partenaire de vos Passions
28 Oct

Devez-vous taire le bruit au-dessus de chez vous lors de la vente de votre bien immobilier à Deuil-la-Barre ?

Vous vendez un bien immobilier à Deuil-la-Barre ? Par chance, la période est très favorable aux vendeurs. Vu le nombre d’acheteurs sur le marché, ils font un peu la loi question prix et les marges de négociation n’ont de fait jamais été aussi basses. Votre bien immobilier à Deuil-la-Barre est bien placé ? Il devrait rapidement séduire un acquéreur. Il a toutefois un petit défaut : les voisins du dessus sont bruyants. Vous avez eu beau les rappeler à l’ordre, rien n’y a fait : les cris, les sauts des enfants, la musique … C’est invivable.

Alors, que faire ? Faut-il en informer l’acheteur ? Si vous le faites, il y a toutes les chances que celui qui était intéressé par votre logement prenne peur. Et pourtant, avez-vous le choix ?

Si vous ne le faites pas, que ce sera-t-il ? Votre acheteur, qui subira évidemment les nuisances liées à vos voisins, se retournera contre vous et, devant le tribunal de grande instance, demandera l’annulation de la vente et vous réclamera des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi. Et il sera dans son droit ! Si vos voisins sont bruyants, toute la copropriété est sûrement au courant. Il n’aura donc pas de mal à apporter la preuve que vous subissiez vous-même déjà ces nuisances et que vous les lui avez délibérément cachées.

Pour rappel : la dissimulation intentionnelle d’une information dont on connaît le caractère déterminant pour l’autre partie constitue ce qu’on appelle un « dol ». En clair, le consentement a été obtenu par des manœuvres, voire des mensonges. Le fait de ne rien dire s’appelle même la « réticence dolosive ».

Vous avez un bien immobilier à Deuil-la-Barre ? Soyez honnête avec l’acheteur. C’est dans votre intérêt …

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée