Partenaire de vos Passions
28 jan

Il souffle un vent d’optimisme sur l’immobilier à Méru !

AdobeStock_104824748

Après une année 2017 forte de ses 958 000 transactions, comment se présente l’activité immobilière à Méru en 2018 ? Bien, selon les notaires de France qui, grâce à l’amélioration des taux et la reprise économique, sont très optimistes dans leurs prévisions d’activité à court terme.

Contrairement aux prévisions faites en automne, l’activité transactionnelle s’est maintenue en fin d’année et pendant la période des fêtes. Il est vrai que la baisse des taux à 20 ans de 1,60 % à 1,40 % a été un facteur imprévu et très positif pour le marché immobilier à Méru et ailleurs, précipitant les prises de décision et favorisant ainsi les avant-contrats. Aussi, alors que fin octobre 43% des agents immobiliers avaient prévu une baisse de leur activité, seuls 18 % l’ont réellement constatée. Vous voulez acheter un bien immobilier à Méru ? Le maintien de l’activité en fin d’année, contrevenant au repli attendu, semble avoir convaincu une majorité de notaires et des agents immobiliers que le marché demeurerait porteur tout au long de l’année 2018. Alors, allez-y faites-vous plaisir !

Des prix relativement stables
Non seulement l’activité est repartie, mais, en plus, contrairement à ce que l’on entend dire ici et là, les prix sont restés relativement sages. Ils n’ont augmenté que de 2 % en un an. Cependant ce sont les grandes villes qui ont essentiellement bénéficié de cette augmentation, en moyenne de +3 à +5 % suivant leur taille, avec un record pour Bordeaux : + 16,5 %. En revanche, dans les petites villes et à la campagne, les prix sont demeurés stables, parfois légèrement en baisse. Les prévisions des agents immobiliers pour les deux prochains mois se tassent ainsi légèrement. Si 81 % d’entre eux anticipent une stabilité des prix, ils ne sont plus que 8 % à prévoir une hausse, contre 11 % une baisse, alors que durant les six derniers mois les optimistes l’avaient toujours emporté.

O.D. / Bazikpress © ACP prod

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée